Le Parkour 18/11/2010 15:26
parkour

Le Parkour, qu'est ce que c'est ?

On peut lire beaucoup de chose sur la toile à ce sujet, la plupart des documents traitant de ce sujet etant des vidéos de traceurs amateurs montrant leurs exploits, faisons le point sur cette discipline sportive.

logo parkour

Histoire

Résumé rapide d'une histoire qui s'articule autour de 3 grands noms : Raymond Belle, né au vietnam reçoit un entrainement militaire français. A la fin de la guerre d'Indochine, il est rapatrié en France où il intègre la brigade des sapeurs pompiers. Doté d'une agilité et une résistance physique hors du commun, il est le champion de son régiment et le premier pompier à effectuer un sauvetage par hélicoptère. Sa forme physique, il la tient de son entrainement à la méthode naturelle de Georges Hebert, ou hebertisme. Cette méthode basée sur des gestes naturels et utilitaires permet un développement équilibré du corps et l'acquisition d'une grande resistance. Les exercices sont classés en dix groupes : la marche, la course, le saut, le grimper, le lever, la quadrupédie, le lancer, l'équilibre, la défense et la natation. David Belle grandit avec ces modèles et développe une vision du sport qui lui est propre. Après en avoir travaillé les mouvements pendant plusieurs années, il créé le Parkour : "un sport utilitaire qui permet de découvrir le monde de l'effort et de l'altruisme".

Définition

David nous explique qu'à la base le Parkour c'est "un homme qui court et que rien n'arrete", la définition académique étant "se déplacer avec efficacité, rapidité et fluidité". Mais tout ceci n'illustre pas l'aspect philosophique du Parkour. A mon sens, le parkour c'est "une pratique d'accomplissement physique, mental et moral". Car effectivement, une bonne condition physique est necessaire pour ainsi courir, sauter et se jouer de tous les obstacles rencontrés en chemin, mais il ne s'agit pas d'un athlétisme amélioré. On ne pratique pas dans un univers maitrisé et normalisé mais dans le milieu naturel de l'homme, qu'il soit urbain ou rural. Il y a une composante psychologique au franchissement d'obstacles aléatoires et l'entrainement est aussi bien mental que physique lorsqu'il s'agit de surmonter ses blocages et ses appréhensions. Enfin, la morale du pratiquant est aussi mise à contribution car cette force obtenue par l'effort doit être mise au service de ceux qui en ont besoin comme le rappelle la devise "Etre fort pour etre utile".

saut de voleur Risque zéro

Ce sport est souvent confondu avec la cascade et ses pratiquants considérés comme des casse-cou, pourtant rien n'est plus faux et celui qui se blesse s'éloigne des valeurs fondamentales. Comme nous l'avons vu plus haut, le Parkour implique d'adhérer à une certaine philosophie prônant la perséverance et l'entre-aide. La même discipline s'applique à l'entrainement qui doit être régulier et surtout progressif. Dans l'entrainement serieux, rien n'est laissé au hasard et on ne prend jamais le moindre risque. Oui, il est possible de sauter de 5 mètres de haut sans se blesser ... mais après de longues années d'entrainement, le corps doit être prêt à faire face à ce genre de choc par la répétition de milliers de sauts de moindre hauteur. Pour citer David, qui a le don des phrases-choc : "Il s'agit de se construire et non de se détruire", "A quoi bon vouloir se sentir libre, si c'est pour finir dans une chaise roulante".

Tracer, c'est trouver des chemins nouveaux, développer une vision personnelle de son environnement, s'habituer à rencontrer des obstacles qu'on ne sait pas franchir et s'entrainer pour les surmonter. Cet etat d'esprit conquérant est la récompense du traceur, un homme accompli et autonome dans ses actes et ses pensées.


Liens

Blog officiel de David Belle
Page wikipedia sur le Parkour (FR)
 


  Commentaires :
  michmich 20/11/2011 17:58
  Super
 


  Ajoutez un commentaire :
votre pseudo :
votre commentaire :